Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La petite sirène de Saint-Cast

Publié le par Pat la Bretonne

Quand on aime la nature, on ne peut qu'être révoltés et attristés par les outrages qui lui sont infligés par l'homme, bien souvent uniquement au profit de la société de consommation.
Je voudrais vous parler d'un petit port, celui de Saint-Cast le Guildo.




C'était un petit port tranquille, typique petit port de pêche breton.





A marée haute, bateaux de plaisance et chalutiers dansaient sur les flots, balançant leurs mâts au rythme de la houle.
Les mouettes criardes s'assoupissaient, le temps d'une sieste, sur les petites barques amarrées aux bouées.



A marée basse, les pêcheurs venaient faire provision de couteaux, et autres petits coquillages pour leurs apppâts.





 Les familles de vacanciers ramassaient, émerveillés, mille trésors oubliés par la marée : Coquillages divers, galets bizarres, et parfois, une étoile de mer ...




C'était un petit port qui sentait bon la marée, dans l'odeur forte du lychens et de la vase. J'aimais même à croire que sur le  rocher de Bec rond vivait une sirène, amoureuse d'un jeune pêcheur ... un peu comme dans le conte d'Andersen...




J'adorais me promener sur le bord de mer, m'attarder boire un café en me remplissant les yeux de ce paysage enchanteur, musarder devant les vitrines de la galerie marchande, jeter un oeil envieux dans les casiers remplis d'araignées de mer, de coquilles Saint-Jacques ou de tourteaux, hissés à grand peine par les marins fatigués.




Puis un jour, les grillages ont envahi le front de mer ...




Et elles sont arrivées ... Les pelleteuses, les grues ...







Le port deviendrait port de plaisance en eaux profondes...

Le projet.


Pour le plus grand bonheur des propriétaires de voiliers et autres bateaux, qui pourraient ainsi rester en mouillage toute l'année. Qui plus est, en évitant le délicat transfert en annexe ( petite barque ) pour rejoindre leur mouillage. Plus besoin de s'occuper des horaires de marée pour lever l'ancre, puisque les bâteaux seront à l'eau tout le temps ... Le confort, mais à quel prix !!!



L'avenir ? Des pontons, du béton ... Un paysage défiguré ...




Sans parler de l'impact sur la faune et la flore dû aux tirs de mines nécéssaires à l'édification de l'ouvrage...



Au fait, vous l'avez reconnu, le rocher à la sirène ? Englobé dans la future digue ...

Un énorme progrès pour certains, avec le développement annoncé du tourisme, du commerce, donc de l'emploi.
Pour d'autres, qui s'y sont opposés sans succès, une catastrophe écologique.

Dernière précision :
Saint-Cast vient de se voir décerner le prix "citron" du littoral , dédié aux actions préjudiciables à un développement durable ...

Quant à notre petite sirène, je pense qu'elle a rejoint des rivages plus tranquilles ...

 


Après Saint-Cast, aimeriez-vous faire une petite balade dans les rues de Saint-Malo ? ( cliquer )

Publié dans VOYAGES

Partager cet article

Repost 0