Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Une fouine dans mon jardin

Publié le par Pat la Bretonne

 Si un animal vient la nuit piétiner vos parterres, écraser vos fleurs, cette histoire est pour vous...

Pour ceux qui ont lu la première version, vous pouvez allez tout en bas ... et lire la suite ... surprise assurée ...

J’aimerais vous raconter une histoire de fous, une histoire vraie qui a connu son dénouement ce matin, mais m’empoisonnait la vie depuis plusieurs années … Et empoisonnait surtout la vie de mes fleurs …

 

 Son terrain de jeu favori
 

Tous les ans, à la même époque, à partir de mi-avril, une bestiole s’introduisait dans le jardin la nuit pour dévaster mes parterres.
Au matin, consternée et bien souvent en colère, je trouvais mes fleurs complètement écrasées, mâchées… Un vrai désastre…

 

Je pensais tout d’abord à un chat… Je crois que j’ai testé tout ce qui existe comme répulsif … J’étais devenue une accro d’internet pour chercher des solutions : Répulsif du commerce ( totalement inéfficace ), boules de naphtaline, anti-limaces ( contenant un répulsif ) …
Rien à faire, au matin je trouvais toujours mes gazanias déchiquetés, mes bégonias écrabouillés, mes géraniums pulvérisés.

 

 

L’an dernier, j’avais acheté 3 magnifiques géraniums lierre que je plaçais dans des coupes sur pieds par précaution…. Le lendemain matin, les coupes étaient couchées, les géraniums pulvérisés … J’en aurais pleuré !

 

 

Il y a un mois, je plantais de superbes impatiences et des bégonias roses. 



Pour protéger mes parterres, j'installais tout autour deux rangées de pics en fil de fer plantés comme barrière … Je me disais que s'il se piquait le nez, il n'y reviendrait plus ... ça a fonctionné deux nuits, et la troisième, rebelotte … Mes impatiences fraichement plantées avaient rendu l’âme… Les pics étaient toujours en place ...


 

 

Ce fut pour moi une vraie déclaration de guerre.  

 

 

 

Nous avons pensé à un ragondin, et posé une carotte pour voir s’il la prenait … Neni, la bestiole n’aimait pas les carottes…

 

Je pris contact avec un garde-chasse. Il pensa à une fouine. Nous avons donc placé des œufs qui ont régulièrement été mangés… Et un piège à fouine … qui n’a jamais attrappé que des mouches !!!

 

Nous y perdions notre latin … qu’est-ce que c’était que cette bestiole ???

 

 

Elle mangeait même les bégonias directement dans les coupes, malgré les granulés d'anti-limaces !
 

 

J’ai testé le pâté pour chat avec un léger somnifère ( même si la bête me mettait hors de moi, je n’avais aucune envie de la tuer… Mais je voulais savoir ce que c‘était comme monstre !!!) Le pâté a disparu, mais la bête revenait. je peux vous dire qu’elle aime le pâté au bœuf, les boulettes, mais pas au poisson, et encore, pas toutes les marques ! En plus, Madame est difficile !!! Et qu’elle adore les merguez !!!  Quant au somnifère, aussi inefficace que les répulsifs !

 

 

Cette petite histoire commençait en plus à nous coûter cher, entre les répulsifs et les appâts divers que je testais ! Sans parler des fleurs …

 


Nous avons donc rappelé notre ami garde-chasse, qui cette fois a posé une grosse cage … appâtée à la merguez ...

Au matin, je regardais la cage par la fenêtre … Joie, la cage était refermée… Mais je ne vis rien à l’intèrieur … Pas possible, c’est le diable en personne !!!
 

Mais en m'approchant de plus près, je distinguais une forme étrange, comme un tas de paille, marron clair ... Et là, quelle ne fut pas ma surprise ...

Alors, à vous de trouver …

 

 

Je vous le donne en mille …
 

 

Un énorme hérisson ! En plus, tout mignon. Mais bon, je n’oublie pas le nombre de fleurs qu’il a massacrées, ni les coups de colère que j’ai piqués !
 

 

 

Hors de question de le tuer… Quand on aime la nature, on la respecte sous toutes ses formes, même sous celle d’un prédator de géraniums !!!
 

Mon mari et moi l’avons donc emmené à une vingtaine de kilomètres de là et relâché dans un champ…

 

 

 
MAIS , MAIS, MAIS ...
L'histoire n'est pas finie ... malheureusement ...

La prise du hérisson me laissait malgré tout perplexe. Tout le monde disait que cette bête est une bénédiction pour un jardin, et qu'elle ne commet aucun dégât ...
Et les crottes sur le muret en pierre ? Un hérisson ne saute pas une hauteur d'un mètre ... Il est également incapable de renverser des coupes de géraniums pour se rouler dedans !!!

Et quelques jours plus tard, malheur !!! Le saccage recommença !

J'avais planté un magnifique lobélia rose, une boule de fleurs ...





Voici ce qui en resta ...



Consternation ... Colère ... Retour de la cage ...

ET cette fois, voici ce que nous eûmes la grande surprise de trouver ...




Elle se débattait comme une folle, poussant un cri particulièrement strident, crachant en même temps comme un chat, mordant et griffant... Une vraie tereur ! J'osais à peine toucher la cage !

 

 

 
Même punition que pour le hérisson qui, lui, ne l'avait peut-être pas méritée !
Mais j'espère qu'il a rencontré une nouvelle petite copine, et refait sa vie de hérisson, loin de mon jardin ...

Pour l'hermine, exil à quelques vingt kilomètres de là, sur la route de Saint-Malo ... Le plus dur fut d'ouvrir la cage à l'aide d'un balai, j'avais peur qu'elle me saute dessus ... Ce fut du sport !!!

Et la prochaine fois, je prends quoi, dans mon jardin ???
Un sanglier ?????

Bon, maintenant mes fleurs vont peut-être pouvoir pousser en paix, non !!!

 

 

 

Publié dans RIEN QUE DES FLEURS

Partager cet article

Repost 0